Prat de Bouc Cantal

 

Huit amateurs de neige du GMM s'étaient donné rendez-vous au Col de Prat de Bouc dans le Cantal pour un week-end prolongé de trois jours à la neige.

Encore que la neige, il a bien fallu la chercher un peu…

L'arrivée un peu tardive en milieu de matinée du samedi n'a pas permis de se lancer d'emblée dans une randonnée très longue. Aussi, après l'installation et un rapide pique-nique au gite de Prat de Bouc, le groupe est allé reconnaitre les conditions d'enneigement à proximité immédiate du col. Les skis et les raquettes ont été laissés de coté car il était manifeste qu'ils n'étaient pas nécessaires. La balade de 9 km au Puy de Prat de Bouc s'est effectuée dans une atmosphère humide mais comme toujours conviviale.

On profite de la fin d'après-midi pour s'installer confortablement au gite autour d'un bon feu de cheminée et lorsque vient le repas du soir, la soupe et le traditionnel aligot sont appréciés par tous.

 

Le lendemain matin, le temps était doux mais sec. Certains ont chaussé leurs skis et les autres les raquettes pour partir en direction du Col de la Tombe du Père par les pistes de ski peu fréquentées. Profitant de quelques timides rayons de soleil, on décide de poursuivre en direction du Plomb du Cantal (1855m) où la neige est encore abondante. L'arrivée au sommet se fait dans de bonnes conditions mais le vent fort et glacial des crêtes contraint les randonneurs à se réfugier au restaurant du téléphérique pour pique-niquer. La descente vers le gite par les pistes sera plus rapide pour les skieurs que pour les raquettistes…

 

Tout le monde n'ayant pu être disponible le lundi, le groupe s'était réduit à cinq personnes. Sur les conseils du gardien du gite, il fut décidé de partir en rando raquettes autour du Puy de Grandval. Après une nuit de forte gelée qui avait bien durcie la neige, le départ s'effectue le matin sous une bonne couche nuageuse limitant la visibilité. Mais rapidement, après avoir pris un peu d'altitude, le ciel bleu se dévoile et le soleil se fait généreux. La balade se poursuit dans des conditions optimales permettant d'apprécier la beauté du site. Quelques plaques d'herbe dégarnies contraindront à déchausser une ou deux fois mais dans l'ensemble, le manque de neige ne se fera pas trop sentir.

Le déjeuner aux vacheries de Grandval permettra de soigner les ampoules avant de repartir à nouveau vers le col de la Tombe du Père.

Après le retour au gite en milieu d'après-midi, les participants reprendront le chemin de l'Allier avec dans la tête de bons souvenirs de ce week-end placé sous le signe de l'amitié et de la nature.

 

Bertrand

 Photos

 

 
×